Xfce Wiki

Sub domains
 

Outils du site

Traductions de cette page?:

Midori - Foire aux questions

Voici une liste des questions fréquemment posées sur le navigateur internet Midori. N'hésitez pas à l'améliorer, mais veillez à la garder sobre et claire afin d'en faciliter la lecture et la compréhension aux autres utilisateurs de Xfce et Midori.

Premiers pas

À propos de Midori

Qu'est-ce que «Midori» et pourquoi devrais-je l'utiliser ?

Midori est un navigateur internet utilisant le moteur de rendu Webkit. Léger et rapide, il cadre bien avec la philosophie de Xfce visant à tirer le meilleur parti des ressources disponibles.

Comment prononcer Midori et que signifie le nom ?

Prononcer “midoɺi” avec un “r” bavarois/japonais, “Mee-Doh-Ree” en anglais ou utilisez la prononciation italienne. Le nom vient du mot japonais 緑 (みどり) pour la couleur «verte».

La patte d'un chat vert… Cela va de soi ! Il ressemble également à la lettre “M” de “Midori” et la courbe fait référence la vitesse.

Sur quelles plates-formes Midori fonctionne-t-il actuellement ?

Midori est très portable et devrait fonctionner sur toutes les plates-formes où ses dépendances sont disponibles.

Aux termes de quelle licence Midori est-il distribué ?

Midori et les conceptions graphiques(logo, icônes, etc.) sont livrés sous licence LGPL2.

Problèmes généraux

Avertissements d'icônes manquantes

Les thèmes d'icônes assez complets pour être utilisés par Midori sont très limités. Par exemple, les icônes pour un nouvel onglet ou de progression(process-working) ne sont pas présentes dans tous les thèmes. Pour résoudre ce problème, installez un thème comme Tango, Gnome ou autres thèmes d'icônes conformes aux standards de Freedesktop.org.

Personnaliser Midori au niveau Gtk

Si votre distribution ou votre environnement de bureau ne permet pas de le faire graphiquement, il est possible de configurer certaines options GTK dans le fichier ~/.gtkrc-2.0 (/home/votre-nom/.gtkrc-2.0) ou /etc/gtk-2.0/gtkrc (pour tous les utilisateurs) :

Utiliser Tango comme thème de secours pour votre thème d'icônes :

gtk-icon-theme = "NomDeVotreTheme"
gtk-fallback-icon-theme = "Tango"

Remarque : La plupart des distributions et environnements de bureau utilisent directement le fichier de configuration de votre thème d'icônes nommé “index.theme”. La ligne correspondante est celle-ci :

Inherits=Tango,gnome

Diminuer la taille des icônes de la barre d'outils :

gtk-toolbar-icon-size = GTK_ICON_SIZE_SMALL_TOOLBAR

Remarque : Cela affecte la taille des icônes de la barre d'outils de toutes les applications GTK.

Permettre la modification des raccourcis clavier des menus :

gtk-can-change-accels = 1

Midori s'arrête brutalement peu de temps avant que les pages soient chargées

Il semble que ce soit un problème avec Glib 2.16. La solution recommandée est de mettre à jour Glib à la version 2.18.

Le greffon Adobe Flash pour Netscape/Mozilla ne fonctionne pas

Vous devez configurer le chemin d'accès au greffon (MOZ_PLUGIN_PATH), exemple :

export MOZ_PLUGIN_PATH="/usr/lib/mozilla/plugins:/opt/mozilla/lib/plugins:$HOME/.mozilla/plugins"

Vous pouvez soit exécuter la ligne ci-dessus et exécutez Midori dans la même fenêtre de terminal, ou le configurer de manière définitive dans ~/.bash_profile, /etc/profile.d ou l'endroit utiliser par votre distribution respective.

Les adresses web HTTPS ne se chargent pas

C'est un problème avec WebKit. Vous pouvez le contourner, dans une certaine mesure, si vous lancez Midori comme suit :

WEBKIT_IGNORE_SSL_ERRORS="1" midori

Fonctionnalités

Les signets

Midori gère les signets au format xbel dans un fichier nommé “bookmarks.xbel”. Ce fichier est sauvegardé dans le dossier ~/.config/midori. Vous pouvez accéder rapidement à vos signet depuis la barre de menu, la barre des signets ou en ajoutant un bouton “Signets” à la barre d'outils en faisant un clic droit sur celle-ci puis –> Ajouter –> Signets (Midori 0.1.3).

Pour ajouter, supprimer ou modifier des signets (et des dossier depuis la version 0.1.3), vous devez passer par les signets du panneau latéral.

Convertir les marque-pages Firefox en signets Midori

Maintenant que Midori (version 0.1.3) gère les dossiers des signets, vous pourrez utiliser les marque-pages des navigateurs comme Firefox et Iceweasel en les convertissant en signets xbel pour Midori à l'aide d'un utilitaire nommé “ns_parse”. Selon la distribution GNU/Linux que vous utilisez, vous devriez trouver cette application en installant le paquet “xbel-utils” (Debian et Ubuntu). Utilisez cette commande magique pour convertir le fichier bookmarks.html au format bookmarks.xbel :

ns_parse bookmarks.html bookmarks.xbel

Le fichier bookmarks.xbel doit être déplacé dans le dossier ~/.config/midori.

Remarque : Vous trouverez le fichier bookmarks.html dans le dossier ~/.mozilla/firefox/xxxxxxxx.default/. À noter que depuis la version 3.x, Firefox et Iceweasel ne gèrent plus les marque-pages dans des fichiers bookmarks.html. Il vous faudra donc en exporter un depuis l'outil “Organiser les marque-pages”.

Gestionnaires de téléchargement

Midori peut démarrer vos téléchargements avec un gestionnaire de téléchargement externe. Pour utiliser cette fonctionnalité, ouvrez les préférences de Midori, rendez-vous dans l'onglet Général et dans la section Transferts, entrez le nom de l'exécutable de votre gestionnaire de téléchargement. Vous trouverez une liste et comparaison très complète de différents gestionnaires de téléchargement sur Wikipedia (anglais seulement).

wget.sh

Un script shell simple utilisant wget pour effectuer vos téléchargements et qui informe l'utilisateur avec une notification quand le téléchargement est terminé.

Pour utiliser ce script, vous aurez besoin d'un démon de notification. En général, celui de GNOME est déjà installé sur la plupart des systèmes, mais il est également possible d'utiliser ceux de Xfce, notification-daemon-xfce pour Xfce 4.4.x et 4.6 ou xfce4-notifyd (nécessite xfconf) pour Xfce 4.6.

Version utilisant “xdg-user-dirs” (Pour Xfce 4.6 et +) :

#!/bin/sh
 
test -z "$1" && exit 1
 
if [ -f ${XDG_CONFIG_HOME:-~/.config}/user-dirs.dirs ]; then
    . ${XDG_CONFIG_HOME:-~/.config}/user-dirs.dirs
fi
XDG_DOWNLOAD_DIR=${XDG_DOWNLOAD_DIR:-~/downloads}
 
notify-send -t 1500 -u low -i gtk-save Midori\ Download "Download started...
$*"
wget "$*" -P $XDG_DOWNLOAD_DIR || exit 2
notify-send -u low -i gtk-save Midori\ Download "The download is complete.
<a href=\"file://$XDG_DOWNLOAD_DIR\">$XDG_DOWNLOAD_DIR</a>"

Version sans “xdg-user-dirs” (Pour Xfce 4.4.x et 4.6). À noter que cette version sauvegarde les téléchargements dans ~/Downloads. Si vous désirez changer le dossier de destination, remplacez “Downloads” à cette ligne “DOWNLOAD_DIR=$HOME/Downloads” (sans les guillemets) :

#!/bin/sh
 
test -z "$1" && exit 1
 
DOWNLOAD_DIR=$HOME/Downloads
 
notify-send -t 1500 -u low -i gtk-save Midori\ Download "Download started...
$*"
wget "$*" -P $DOWNLOAD_DIR || exit 2
notify-send -u low -i gtk-save Midori\ Download "The download is complete.
<a href=\"file://$DOWNLOAD_DIR\">$DOWNLOAD_DIR</a>"

Serveurs Proxy

En utilisant un proxy local, vous avez la possibilité de modifier le contenu Web avant même qu'il ait atteint Midori. Cela vous permet de faire des choses semblables à ce que vous pourriez faire à l'aide de scripts et styles utilisateurs dans Midori et même d'autres auxquelles ni l'un ni l'autre ne conviendraient.

Pour utiliser Midori avec un serveur proxy, vous avez deux options :

1. WebKit doit être compilé avec libcurl, vous devez définir une variable d'environnement http_proxy et le configurer à votre serveur proxy comme suit :

export http_proxy = 234.22.154.11:8000

2. WebKit et Midori (>= 0.1.2) doivent être compilés avec libsoup. Essayez d'ouvrir une page Web et rendez-vous ensuite dans les préférences de Midori. Vous devriez y voir un onglet nommé “Réseau” avec un champ “Serveur Proxy”.

Privoxy

Privoxy est un proxy web sans cache avec des capacités de filtrage avancées dont la possibilité de bloquer les publicités avant qu'elles soient chargées par Midori.

http://www.privoxy.org/faq/

Mousehole

Mousehole est un serveur proxy “scriptable” programmé en Ruby.

http://code.whytheluckystiff.net/mouseHole/ http://rubyforge.org/projects/mousehole/

Mouvements de souris

Midori a maintenant une extension permettant d'effectuer quelques actions par des mouvements de la souris (mieux connu sous le nom anglais “mouse gestures”). Cette version n'est présentement disponible que depuis le dépôt (git) et ne fonctionnera pas avec une copie plus ancienne que 21-01-2009.

Pour un aperçu rapide des gestes de la version actuelle, jetez un oeil au manuel préliminaire. Des informations complémentaires seront disponibles sur le site Web de MGX.

Il existe également des programmes permettant les “mouse gestures” pour l'ensemble du système, par exemple EasyStroke.

Moteurs de recherche

Les moteurs de recherche sont des outils permettant d'effectuer facilement et rapidement une recherche sur différents sites Web. Pour faire une recherche sur un site web, ce site doit fournir une fonctionnalité de recherche avec un formulaire Web. Dans cet exemple, nous allons installer un moteur de recherche pour Wikipédia en français.

Étape 1 : Trouver le formulaire Web et les bons paramètres

Le formulaire de recherche du site Web de Wikipedia est disponible dans la colonne de gauche où il suffit d'entrer le terme de recherche (par exemple Xfce) et de valider. Vous serez alors dirigé vers une page de résultat et vous pourez voir son adresse dans la barre d'adresse, dans le cas présent, celle-ci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Spécial:Recherche?search=Xfce&fulltext=Rechercher. Notez que votre terme de recherche est présent dans l'adresse.

Étape 2: Configurer votre moteur de recherche dans Midori

Maintenant, ouvrez le gestionnaire des moteurs de recherche :

Le voici :

En cliquant sur le bouton Ajouter, une nouvelle fenêtre s'ouvrira où vous aurez différents champs à remplir. Entrez un nom, une description et l'adresse de recherche. Dans notre exemple, seule cette partie de l'adresse est nécessaire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Spécial:Recherche?search=Xfce. Il ne vous reste plus qu'à remplacer le terme de recherche, dans le cas présent Xfce, par %s. Lorsque vous effectuerez une recherche avec ce moteur, Midori va utiliser l'adresse de recherche et remplacer %s par vos termes recherchés. Il n'est pas nécessaire de remplir le champ “Icône”. Le champ “Jeton” peut être utilisé comme raccourci clavier pour une recherche à partir de la barre d'adresse. Il est donc important d'en utiliser un facile à retenir. Dans l'exemple, on utilise “wpf” pour “Wikipepdia français”.

Votre moteur de recherche est maintenant créé :

Vous pouvez verifier sa présence dans la barre de recherche de Midori :

Étape 3: Utiliser votre moteur de recherche

Vous pouvez maintenant utiliser la barre de recherche en y tapant le(s) terme(s) recherché(s) et en appuyant sur la touche < Entrée > (Enter) du clavier. En entrant par exemple Xfce, Midori affichera le résultat de votre recherche dans la page ou l'onglet actuel, en l'occurrence la page Xfce de Wikipedia. Si vous n'utilisez pas la syntaxe exacte, Wikipedia vous dirigera vers une page de suggestions se rapprochant le plus des termes recherchés. Vous pouvez également effectuer une recherche directement dans la barre d'adresse en utilisant le raccourci clavier que vous avez assigné dans le champ “Jeton”, par exemple : wpf Xfce.

Scripts utilisateur

Présentation

Les scripts utilisateur (UserScripts) sont des scripts applicables sur une ou toutes les pages Web. Ils peuvent modifier une page Web localement en lui ajoutant ou enlevant des fonctionnalités, incluant la correction de bogues. Les scripts utilisateur sont également disponibles avec d'autres navigateurs, sous la forme de Greasemonkey pour les navigateurs de Mozilla ou de User JavaScript pour le navigateur Opera.

Comment installer un script utilisateur

En premier lieu, vous devrez trouver des scripts ou les écrire vous-même. Vous pouvez en trouver sur userscripts.org, mais tel qu'expliqué précédemment, certains scripts fonctionneront, tandis que d'autres non.

Pour installer un script, vous devez le télécharger en tant que fichier et le mettre dans le dossier ~/.local/share/midori/scripts (vous pourriez devoir créer ce dossier s'il n'existe pas). Midori le trouvera et l'utilisera automatiquement. Pour vous en assurer, vérifiez dans “Scripts utilisateur” du panneau latéral de Midori.

Remarque : Si le script n'apparaît que sous forme de code source sur la page, vous devrez d'abord créer un nouveau fichier texte avec votre éditeur de texte favori, y copier/coller le code source et l'enregistrer sous la forme “mon-script.user.js” où “.user.js” est l'extension.

Bloquer le Flash via un script utilisateur

Vous pouvez utiliser FlashBlock WannaBe comme script utilisateur afin de bloquer l'affichage des éléments en Flash d'une page Web. L'élément en Flash sera remplacé par une icône de mise en attente cliquable vous permettant de l'afficher sur demande.

Pour l'installer, téléchargez FlashBlock.user.js.txt, renommez-le pour retirer l'extension .txt et placez le script dans le dossier ~/.local/share/midori/scripts.

Retirer des éléments indésirables via un script utilisateur

Vous pouvez utiliser le script Remove this pour retirer temporairement certains éléments indésirables d'une page Web (images, gifs animés agressant, cadre de publicité, etc.). Si vous utilisez Midori avec un gestionnaire de téléchargements externe, faites un clic droit de la souris sur “Install”, dans le coin supérieur droit, puis “Télécharger la cible du lien”. Déplacez ensuite le script dans le dossier ~/.local/share/midori/scripts. Midori va le détecter automatiquement.

Pour retirer temporairement un élément d'un site internet à l'aide de ce script, maintenez enfoncée la touche < Contrôle > (CTRL) du clavier, cliquez avec le bouton gauche de la souris sur l'élément à retirer et appuyez sur la touche < Suppr > (Supprimer ou Delete) du clavier. Pour ré-afficher un élément enlevé par mégarde, utilisez le raccourci clavier < Contrôle + Z > (CTRL+Z).

Remarque : Le script ne conserve pas l'historique des éléments retirés.

Styles utilisateur

Présentation

Les styles utilisateur sont des CSS (Cascading Style Sheets ou feuilles de style en cascade) qui sont chargés et appliqués localement sur les pages Web, semblable aux scripts utilisateur, en leur ajoutant ou enlevant des fonctionnalités, incluant la correction de bogues.

Comment installer un style utilisateur

Vous devrez d'abord trouver des styles ou les écrire vous-même. Vous pouvez en trouver sur userstyles.org, mais certains styles fonctionneront tandis que d'autres non, selon que l'auteur ait décidé d'utiliser des caractéristiques spécifiques à un navigateur.

Pour installer un style, vous devez le télécharger en tant que fichier et le mettre dans le dossier ~/.local/share/midori/styles (vous pourriez devoir créer ce dossier s'il n'existe pas). Midori le trouvera et l'utilisera automatiquement. Pour vous en assurer, vérifiez dans “Styles utilisateur” du panneau latéral de Midori.

Remarque : Si le style n'apparaît que sous forme de code source sur la page, vous devrez d'abord créer un nouveau fichier texte, y copier/coller le code source et l'enregistrer sous la forme “mon-style.user.css” où “.user.css” est l'extension.

Bloquer les publicités via un style utilisateur

Vous pouvez utiliser le style Ad Blocking FiltersetP pour retirer la publicité de certains sites Web. Cliquez sur le bouton “Show code”, copiez/collez le code source dans un fichier nommé “Ad Blocking FiltersetP.user.css” et enregistrez-le dans le dossier ~/.local/share/midori/styles.

Rapporter un bogue

Si vous trouvez un bogue dans Midori, la première chose à faire pour qu'il soit corrigé, est de le rapporter sur le traqueur de bogue de Midori. Vous améliorerez vos chances de voir le bogue corrigé si vous le signaler de manière efficace

Voici donc quelques conseils pour rendre votre rapport utile.

Est-ce que le bogue est lié à WebKit ou à Midori ?

Midori est basé sur le moteur de rendu WebKitGtk. Cela signifie que le processus d'affichage du contenu des pages Web est fait principalement par la librairie WebKit. Si votre bogue implique l'interface utilisateur (boutons, menu, barre d'adresse, le comportement et ainsi de suite), il s'agit définitivement d'un bogue dans Midori. Si votre bogue implique un plantage lors de la visite d'une page Web ou le contenu d'une page s'affichant mal, il est probable que ce soit un problème avec WebKit.

Avant d'ouvrir un rapport de bogue dans le gestionnaire de bogues de Midori, essayez s'il vous plaît de vous assurer que le problème vient bien du côté de Midori et non pas de celui de WebKit. Webkit fournit un navigateur minimal nommé GtkLauncher. Si vous avez installé WebKit avec le paquet de votre distribution GNU/Linux, GtkLauncher en fait probablement parti. Dans des distributions comme Debian et Ubuntu, vous pourrez le trouver dans le dossier /usr/lib/webkit-1.0/libexec/.

Donc, exécutez GtkLauncher et rendez-vous sur le site Web problématique. Si le problème se produit avec GtkLauncher, vous faites probablement face à un bogue de WebKit lui-même. Il sera donc plus susceptible d'être fixé si vous le signalez dans le traqueur de bogues de WebKit. Si le problème se produit avec Midori, mais pas avec GtkLauncher, vous avez probablement trouvé un bogue concernant Midori ; rapportez-le sur le traqueur de bogues de Midori.

fr/midori_faq.txt · Dernière modification: 2010/10/02 17:26 (modification externe)